Pour mieux cibler vos besoins, sélectionner l'ambiance se rapprochant le plus de votre réalité.

La canneberge, première de classe !

18-12-2020

Articles

Sophie Trépanier Dt.P.

La canneberge, première de classe !

La réputation de la canneberge n'est évidemment plus à faire!

Celle-ci, que l’on appelle communément atoca (nom autochtone), est originaire de l’Amérique du Nord et fait partie de la grande famille des airelles qui comprend notamment le bleuet et la myrtille. La canneberge est cultivée de façon intensive aux États-Unis, notamment dans les États du Massachusetts et du Wisconsin. Tout récemment, La Presse rapportait que le Québec a confirmé son statut de deuxième producteur mondial avec une récolte de plus de 105 millions de kilos en 2020. Au Centre du Québec, un centre d’interprétation de la canneberge est situé à St-Louis-de-Blandford et quelques usines de transformation ont pignon sur rue à Plessisville.

Le Québec occupe le premier rang mondial de la culture de canneberges biologiques (30 millions de kilos)! Depuis 2014, la canneberge est la production fruitière la plus importante au Québec surpassant celle des fraises, des pommes et des bleuets.

On récolte généralement la canneberge à l’automne en inondant les champs d’eau; les fruits détachés flottent à la surface de l’eau ce qui en facilite la récolte. Les canneberges existent en plusieurs variétés, mais la plus populaire est sans contredit la « Stevens. »

En faire bon usage :

Leur goût est acidulé et légèrement aigre. Il est très rare que l’on consomme des canneberges nature justement parce qu’elles sont trop acides. Toutefois, elles sont utilisées dans diverses recettes qui demandent une cuisson (ex. muffins, pains, gâteaux) ou on les cuit très brièvement de manière à ce qu’elles éclatent, puis on les utilise notamment pour les tartes, mousses ou sorbets. Les canneberges sont également transformées en compote, en gelée, en confiture ou en chutney. Ces préparations sont d’ailleurs très populaires et accompagnent souvent la volaille. Nous n’avons qu’à penser à la combinaison de canneberges et de dinde dont on ne pourrait se passer au menu de l’Action de Grâces ou de Noël.

Quels sont ses bienfaits?

La canneberge dispose de qualités nutritionnelles exceptionnelles.

En plus d’être délicieuse, la canneberge s’avère très peu calorique et est une excellente source de vitamine C. La teneur en vitamine C varie toutefois selon la forme de la canneberge. En effet, la canneberge séchée contient très peu de vitamine C alors que 125 ml (1/2 tasse) de canneberges fraîches comblent plus de 10 % des besoins quotidiens en vitamine C. Quant au cocktail de canneberges, comme il est enrichi en vitamine C, il comble 100 % des besoins. Cependant, cette boisson contient aussi beaucoup de sucre… il vaut donc mieux la consommer avec parcimonie.

La canneberge contient également du potassium et de l’acide citrique, ce qui lui confère son goût légèrement acide. Après les bleuets, ce sont les fruits qui renferment le plus d'antioxydants, dépassant ainsi le raisin rouge et les fraises. D'ailleurs, les canneberges séchées en contiennent encore plus que les fraîches. Elles joueraient donc un rôle dans la prévention de certains cancers. Elles constituent aussi une source de fer et de vitamine A. De plus, la canneberge est astringente c’est-à-dire qu’elle exerce sur les tissus de l’organisme un resserrement. C’est pour cette raison que l’on dit de la canneberge qu’elle est bénéfique pour la peau et le système digestif. Comme elle favorise la circulation sanguine, elle pourrait aider à réduire les maladies cardiovasculaires. La canneberge aurait des propriétés anti-inflammatoires qui contribueraient à diminuer le mauvais cholestérol (LDL).

Et le jus

Le jus de canneberge serait aussi avantageux pour le système urinaire et permettrait de diminuer l’apparition d’infections urinaires, particulièrement chez les femmes. Certains composés contenus dans la canneberge préviendraient l’adhérence des bactéries dans le canal urinaire et seraient particulièrement efficaces contre la bactérie E. coli, qui cause de 85 % à 95 % des infections urinaires. De récentes recherches démontrent également que les composés antibactériens de la canneberge agissent sur 80% des bactéries résistantes aux antibiotiques. Le jus de canneberges empêcherait la bactérie H.pylori, responsable de la plupart des ulcères d’estomac et d’intestin, de se développer dans l’organisme. Des études rapportent également que des extraits de jus de canneberge préviendraient l’adhésion et la croissance des bactéries causant la plaque dentaire et diminueraient la carie.

Les professionnels de la santé suggèrent, par exemple, de consommer 2-3 verres de jus de canneberge/jour pour bénéficier de tous ces effets. Seule ombre au tableau, il semblerait qu'une trop grande consommation de jus de canneberge ait des effets secondaires néfastes pour les personnes qui prennent certains médicaments anticoagulants (comme le Coumadin).

Comment choisir et conserver

Choisir des canneberges dodues, fermes, lustrées et sans taches. Ne laver les canneberges qu’au moment de les utiliser. Les canneberges moisissent rapidement si elles sont conservées à la température ambiante et on se doit de les réfrigérer rapidement. On peut aussi les congeler sans ajout de sucre. Cuire les canneberges dans une petite quantité d’eau sans couvrir la casserole, car elles gonflent et éclatent sous l’effet de la vapeur. Il est aussi possible d’en faire la déshydratation en les faisant sécher dans un four tiède dont la porte reste ouverte. Pour les réhydrater, il suffit de les laisser tremper quelques heures dans de l’eau, du jus ou de l’alcool selon l’utilisation que l’on en fera. Les canneberges séchées constituent une collation de choix et faciles à transporter (Ex. en randonnée). Il faut se rappeler que leur contenu en sucre étant relativement élevé, il vaut mieux modérer sa consommation. Bonne nouvelle, l’usine Fruit d’Or à Plessisville planche sur un projet d’agrandissement et de nouvelles chaînes de production dont une pour les canneberges séchées entières ou sans sucre ajouté.

 

Éveillons nos papilles avec ce fruit rafraîchissant et délectable dont les bienfaits sont reconnus et qui fait la fierté des producteurs maraîchers québécois !

 

 

 

SOURCES

https://www.metro.ca/produits-a-decouvrir/fruits-et-legumes/conseils-de-mon-maraicher/canneberges https://www.rachellebery.ca/la-canneberge/ http://www.notrecanneberge.com/ https://canalvie.com

https://plus.lapresse.ca